Suivi du #GCVD - 2019-05-07 - Interpellation Florence Bettschart-Narbel - Centre de Compétence Cyber : quelle plus-value pour les citoyens ?


#1

Point 6: Interpellation Florence Bettschart-Narbel - Centre de Compétence Cyber : quelle plus-value pour les citoyens ?

Dans cette interpellation, les auteurs réagissent à l'annonce, le 9 avril 2019, par voie de presse, de la création d'un Centre de compétence cyber (CCC) par la Conférence latine des chefs de département de justice et police. Ils remarquent que les délits liés aux outils et à l'univers du numériques ont non seulement augmenté en nombre, mais ce sont aussi énormément diversifiés: +3060 infractions (+23%), utilisation frauduleuse d'un ordinateur (+627, +13%), extorsion et chantage(+316, +49%), appropriation illicite (+241, +9%) et introduction non autorisée dans un système de données (+187, +46%). Cette situation rend toujours plus difficile la compréhension par les citoyens des menaces auxquelles ils font face dans le "cyberespace" et donc leur capacité à s'en protéger.

Les auteurs posent ainsi les questions suivantes au Conseil d'État:

  1. Les citoyens pourront-ils directement s'adresser à ce CCC pour déposer plainte ou poser des questions ?

  2. Ce CCC prévoit-il de faire des campagnes de prévention et d'informations liées aux risques de la cybercriminalité ?

  3. Quels seront les moyens, que cela soit financiers ou en ressources humaines, mis à disposition par l’État de Vaud dans ce CCC ?

  4. Quels sont les collaborations prévues avec le MELANI, la Centrale fédérale d'enregistrement et d'analyse pour la sûreté de l'information?

Remarque: La question du soutien aux citoyens face aux menaces du cyberespace se trouve évidemment au cœur des préoccupations des Pirates. Il serait donc intéressant de voir quelles sont les mesures prises par l'État de Vaud en la matière, y compris en collaboration avec d'autres cantons et la Confédération.


#2

Ce serait intéressant de savoir aussi les différents niveau de réponse (utilisateur inquiet, victime, utilisateur naïf, adulte, enfants, etc.)

Il faudrait aussi tenir au courant nos partenaires associatifs. Ils ont déjà des réponses et/ou des solutions.

Une newsletter + com spécialement pour les assocs. ?

Avec 2 questions:

  1. Avez-vous des programmes/cours/ateliers qui correspondraient aux demandes ?
  2. Etes-vous intéresser à transmettre ces infos au Canton ou sur le site du PPVD/PPS ?