Suivi du #GCVD - 2019-05-28 - Interpellation Pierre Zwahlen et consorts - Le préfinancement existe : quelles ressources pour le climat et le patrimoine naturel ?


#1

Point 10: Interpellation Pierre Zwahlen et consorts - Le préfinancement existe : quelles ressources pour le climat et le patrimoine naturel ?

Dans ce texte, l'auteur rappelle les engagements pris par le CE en faveur du développement durable et la biodiversité, définis dans l'Agenda 2030 et déjà inscrits dans son programme 2017-2022. Cependant, dans le cadre de l'incertitude liée à la mise en œuvre de la réforme fiscale RIE3 fédérale, il avait déjà provisionné deux préfinancements de 128 millions de francs chacun. Maintenant que la RFFA a été acceptée, le deuxième préfinancement de 128 millions peut désormais être affecté à court terme au développement durable, au rétablissement du patrimoine naturel et à l'urgence climatique, déclarée par le Grand Conseil.

Les signataires posent dès lors au Conseil d’État les questions suivantes :

  1. Quelles ressources humaines et financières doivent-elles être dégagées sans attendre, pour mettre en œuvre les mesures en faveur du climat, du patrimoine naturel et pour l'Agenda 2030 ?

  2. En complément des budgets annuels, le préfinancement de 128 millions de francs ne doit-il pas être affecté pour l'essentiel à ces thématiques, mises en avant dans le programme de législature ?

  3. Le gouvernement entend-il anticiper et libérer les ressources en personnel aussi, afin de prévenir les bouleversements climatiques et de s'adapter à leurs effets sur le territoire du canton ?

  4. Quels moyens supplémentaires, humains en particulier, peuvent-ils être accordés, afin de stopper le recul du patrimoine natureI et de favoriser une diversité retrouvée de la faune comme de la flore ?

  5. Un an après l'instauration du Comité interdépartemental pour le développement durable,n'est-il pas temps de quantifier les besoins financiers et en personnel, pour que les services concernés puissent s'acquitter de leurs responsabilités et atteindre les cibles d'ici 2030 ?

Remarque: La question des financements alloués à la mise en œuvre de programmes de préservation, voire de restauration de la biodiversité, et de mesures pour faire face au changement climatique accéléré actuel nous préoccupe évidemment aussi beaucoup. Il importe de s'assurer, dans les échelons locaux et régionaux, que nos sociétés prennent les mesures nécessaires pour arrêter le massacre de notre environnement et se préparer à confronter la crise climatique qui semble, pour l'instant, irréversible. Les solutions ne seront pas uniquement technologiques. Elles seront aussi et surtout politiques, voire philosophiques. Mais, les Pirates peuvent apporter leur pierre à l’échafaudage, notamment par leurs connaissances des enjeux à la fois technologiques et juridiques qui se situent au cœur de cette problématique.